Pourquoi j’ai dis STOP à Bi-Oil

Pourquoi j'ai STOP à Bi-Oil

Les huiles, végétales notamment, font de plus en plus partie des produits que j’aime utiliser, vous commencez peut-être à le savoir. Que ce soit pour les cheveux, le visage, le corps, je me concocte une petite collection pour me chouchouter. Toutefois, de temps à temps, avoir sous la main une huile à tout faire, tout prête, c’est bien pratique aussi. L’huile Bi-Oil m’a accompagné quelques temps et comme vous pouvez le voir, j’ai stoppé net son utilisation. Je vous explique pourquoi.

Pourquoi j'ai STOP à Bi-Oil

Cela faisait un petit bout de temps que je la convoitais, entre la publicité à la télé (que je ne vois plus d’ailleurs) et les avis sur la blogosphère, je voulais me faire mon propre avis. J’ai donc saisi une opportunité (partenariat) pour craquer pour ce mini flacon plein de promesses.

Le packaging est assez sobre, simple, sommaire et minuscule : un flacon en plastique, transparent, doté d’un bouchon blanc. Pas de flacon pompe ni d’embout pulvérisateur, ce qui n’est pas forcément pratique pour utiliser et doser au mieux une huile de soin. Qu’en dites vous ?

Pourquoi j'ai STOP à Bi-Oil

Les promesses de Bi-Oil

Cette huile multi-taches est destinée à corriger et traiter les irrégularités de la peau de type vieillissement, déshydratation, vergetures et cicatrices.

Il aide à améliorer l’apparence des anciennes et nouvelles cicatrices. Il réduit le risque d’apparition de vergetures pendant la grossesse, les prises de poids rapides et atténue également les vergetures déjà existantes. Il améliore l’apparence des taches pigmentaires et ses différents actifs participent à réparer la barrière lipidique des peaux déshydratées.

Les différents ingrédients qui composent ce soin contribuent à agir sur toutes ces altérations cutanées.  Sauf que, lorsque je me suis réellement penchée sur sa formulation, j’ai décidé d’arrêter de l’utiliser. Elle n’est pas aussi naturelle que ce qu’on peut lire, entendre ou nous faire croire. De plus, quelques zones d’ombres subsistent et ça me freine totalement.

Paraffinum Liquidum, Triisononanoin, Cetearyl Ethylhexanoate, Isopropyl Myristate, Retinyl Palmitate, Helianthus Annuus Seed Oil, Tocopheryl Acetate, Anthemis Nobilis Flower Oil, Lavandula Angustifolia Oil, Rosmarinus Officinalis Leaf Oil, Calendula Officinalis Extract, Glycine Soja Oil, Bht, Bisabolol, Parfum, Alpha-Isomethyl Ionone, Amyl Cinnamal, Benzyl Salicylate, Citronellol, Coumarin, Eugenol, Farnesol, Geraniol, Hydroxycitronellal, Hydroxyisohexyl 3-Cyclohexene Carboxaldehyde, Limonene, Linalool, CI 26100.

Pourquoi j'ai STOP à Bi-Oil

Pourquoi j’ai cessé de l’utiliser

Les différents ingrédients naturels ventés par la marque sont bien au rendez-vous :  Huile de Calendula, Huile de Lavande, Huile de Romarin et Huile de Camomille ; en milieu de liste. Ce qui d’un point de vue efficacité devrait être une bonne chose. Je ne remet pas ça en question. En revanche, c’est sur l’appellation française donnée à ses extraits végétaux que j’émets un doute. L’enseigne traduit Anthemis Nobilis Flower Oil par huile de Camomille alors qu’il s’agit en réalité de l’Huile Essentielle de Camomille. Il en est de même pour Lavandula Angustifolia Oil qui correspond à l’Huile Essentielle de Lavande et Rosmarinus Officinalis Leaf Oil qui représente l’Huile Essentielle de Romarin.

Étant enceinte, cela m’a suffisamment refroidie pour que je suspende toute application de cette huile révolutionnaire. La marque affirme sur son site internet qui n’est pas des plus riche en information que : “Le profil toxicologique, la structure chimique, le niveau d’inclusion et le niveau total d’exposition quotidienne de chaque ingrédient utilisé ont été évalués et jugés sûrs pour l’utilisation (y compris chez les femmes enceintes).”

Avec trois Huiles Essentielles aussi puissantes que celles présentent dans ce soin, en bonne quantité au vue de leur position dans la liste INCI, je me permet de douter de l’innocuité de Bi-Oil. De plus, pourquoi ne pas écrire noir sur blanc dès le départ que les extraits naturels présents dans le soin sont en réalité des Huiles Essentielles. C’est tout de même, il me semble une information extrêmement importante. Je ne veux pas être paranoïaque mais est-ce parce que les femmes enceintes sont les premières concernées par les vergetures, traitement principal de Bi-Oil ?

J’ai préféré ne prendre aucun risque pour le bébé et j’ai interrompu aussi vite que possible la cure. Premier, deuxième ou troisième trimestre, peu importe. Je finirai mon flacon une fois que j’aurais accouché pour ne pas gaspiller. Car le reste de la composition, aussi verte soit elle aux yeux de La Vérité sur les Cosmétiques, me laisse perplexe.

En effet, l’ingrédient majeur de cette huile miraculeuse est de la Paraffinum Liquidum, autrement dit la Paraffine Liquide, un dérivé de l’industrie pétrochimique ! Or, les produits pétroliers sont connus pour former une pellicule à la surface de la peau, ce qui obstrue les pores et nuit à la respiration naturelle. Non seulement, la paraffine emprisonne la saleté et les bactéries, mais elle freine aussi l’absorption des autres produits qui entrent normalement dans la composition des cosmétiques. Sans compter qu’elle peut également provoquer des réactions allergiques et une sécheresse cutanée. Alors oui, dans un premier temps, la peau déshydratée semble se porter à merveille, se régénérer, être plus hydratée ; mais tout ceci n’est qu’illusion, éphémère et cache misère.

De plus, noter la présence d‘ingrédients allergènes comme le BHT, l’Hydroxycitronellal et l’Hydroxyisohexyl 3-Cyclohexene Carboxaldehyde… la fausse présence de Vitamine E dans le sens où elle n’est pas réellement ici pour son pouvoir anti-oxydant mais pour jouer son rôle de conservateur naturel… Autant d’éléments qui ne me donnent pas envie d’aller plus loin dans ce test.

Pourquoi j'ai STOP à Bi-Oil

Cette huile a beau être réputée et récompensée par tous les prix du monde, mon avis reste ce qu’il est : cette huile n’est pas réellement ce qu’elle prétend être. La marque manque de transparence et de clairvoyance et n’a même pas daigné répondre à mon mail concernant la composition du produit. Les Huiles Essentielles sont à proscrire pendant la grossesse, j’ai du mal à croire qu’avec de telles quantités dans ce soin, il n’y ait pas de risque. Je préfère être parano, prévenir que guérir. Et puis, tous ces bienfaits ne sont qu’illusoires : la paraffine liquide joue très bien son rôle. Vous comprendrez que ce n’est même pas son efficacité que je remet en question quoique un peu mais sa formulation.

Et vous les filles ? Vous connaissez Bi-oil ? Vous l’avez testé, aimé ?