Ludilabel, pas seulement des “étiquettes”