Que vaut le shampoing sans silicone de GARNIER

Que vaut le shampoing sans silicone de GARNIER

Aie aie aie ! J’ai fais une entorse à ma routine capillaire naturelle en essayant la version sans silicone de GARNIER ULTRA-DOUX, à savoir le shampoing hydratant sans silicone à l’eau de coco et aloe vera. En effet, en principe, je n’utilise plus de produits  contenants des silicones ou des sulfates trop puissants sur mes cheveux pour qu’ils restent naturels et en véritable bonne santé. Comprenez qu’ils ne soient pas lustrés par les pouvoirs brillants des shampoings traditionnels qui cachent la misère.

Sauf que moi, je suis faible. Si j’ai le malheur d’être seule dans un magasin avec, comme par hasard, une carte bleue dans mon sac… bref, elle vire au rouge. La vôtre aussi rassurez moi ? Bon ce qui est dommage dans l’histoire c’est qu’en achetant ce shampoing hydratant de GARNIER, j’ai été prise pour un pigeon. Je vous explique.

Shampoing hydratant sans silicone à l’eau de coco et aloe vera, GARNIER ULTRA DOUX

Que vaut le shampoing sans silicone de GARNIER

Beaucoup de grandes marques l’ont bien compris, le marché du « naturel », « sans paraben », « sans silicone » ou « sans phenoxyethanol » est prometteur et surtout profitable à leur business. Et moi… je me suis faite avoir. Entrons directement dans le vif du sujet, à savoir, ce qui concerne sa composition. Je vous donnerai tout de même mon avis sur l’efficacité de ce shampoing en fin d’article, pour celles qui ne s’intéressent pas à la formulation.

Que vaut le shampoing sans silicone de GARNIER

GARNIER nous promet avec son shampoing hydratant sans silicone, qu’il n’y en a pas, tout simplement (ouhhhh la la, elle s’est pas foulé celle-là) ! Sauf que dans les faits, ce n’est pas tout à fait vrai (bon, il y en a ou pas, faudra savoir ?). Si on regarde la liste INCI résumant les ingrédients présents au sein de ce produit, on note la présente en assez bonne position je pense de l’Aloe Vera et de l’Eau de Coco. Les ingrédients phares de ce shampoing. La formulation en elle-même est assez courte et dans sa globalité, elle est excellente. Ou presque. Effectivement, il n’y a pas de silicone, pas de paraben ou d’autres composants controversés.

Aqua / water, sodium laureth sulfate, coco-betaine, Glycerin, cocamide mipa, sodium chloride, aloe barbadensis leaf juice, sodium acetate, Sodium hydroxide, cocos nucifera fruit juice / coconut fruit juice, isopropyl alcohol, Citric acid, polyquaternium-10, hexylene glycol, Potassium sorbate, sodium benzoate, salicylic acid, Linalool, coumarin, limonene, benzyl alcohol, benzyl Salicylate, parfum / fragrance.

Sauf qu’en y regardant de plus près, on trouve un polyquaternium-10 ! Et à lui seul, il fait se renverser la balance. Je ne vous apprends peut-être rien mais les substances de ce type sont tout aussi à éviter que les silicones. Nous voilà bien avancer.

Le Polyquaternium-10 est donc un Ammonium Quaternaire, un tensioactif cationique utilisé pour ces propriétés démêlantes et lubrifiantes et son effet gainant. C’est donc un parfait substitut aux silicones (tout aussi occlusif) qui améliore l’aspect des cheveux : il se place à la surface de la fibre capillaire, recouvre les écailles qui étaient relevées, enrobe le cheveu qui apparaît alors gainé, lisse, doux, souple et brillant.

En gros, le consommateur est pris pour un pigeon, c’est dommage et regrettable. D’autant plus que le reste de la composition me semble assez bonne.

Que vaut le shampoing sans silicone de GARNIER ?

Que vaut le shampoing sans silicone de GARNIER

Outre cette composition en demi-teinte, ce shampoing a de beaux atouts. Il offre une mousse abondante et généreuse et bien que ça ne soit pas un synonyme d’efficacité, je dois reconnaître que c’est bien plus plaisant de se laver les cheveux ainsi. Il est rare que les shampoings naturels/bio produisent beaucoup de mousse et c’est un peu mon regret vis à vis d’eux.

La texture quant à elle, est gélifiée, néanmoins, il faut être relativement vigilent lorsqu’on fait s’écouler le produit du flacon car ça a tendance à en faire sortir beaucoup trop #gaspillage. Côté parfum, nous sommes sur quelque chose de léger et discret qui, si je ne dis pas de bêtises s’approche de celui de l’eau de coco.

Enfin, pour ce qui est de l’efficacité, GARNIER nous propose simplement un shampoing qui, grâce à sa recette hydratante va gorger de nutrition les cheveux normaux, sans les alourdir. Rien de bien technique ni novateur mais tant qu’il fait ce qu’on lui demande, c’est déjà pas mal. Et c’est le cas. Dès le premier lavage, les cheveux sont plus souples, doux, brillants, légers et propres. Il est efficace, immédiatement. J’étais alors bien triste en rédigeant cet article de me rendre compte que ce produit contenait un Ammonium Quaternaire, qui a la même fonction qu’un silicone. De ce fait, mon shampoing sans silicone que j’étais contente d’avoir trouvé, n’en est pas vraiment pas un.

Que vaut le shampoing sans silicone de GARNIER

Pour conclure, je suis déçue (outre le fait que je sois un pigeon qui est tombé dans le panneau). J’étais soulagée d’avoir trouvé un produit, pas spécialement bio ni naturel, qui soit facile à trouver, à utiliser, à rincer, et qui, exempt de silicone parvenait à laisser propre toute ma tignasse rebelle. Vais-je le finir ? J’avoue que je ne sais pas. Tous ces efforts pour trouver des shampoings bio/naturels qui lavent toute mon épaisseur sans peine, je ne peux tout fiche en l’air avec ce produit ? Je pense la prochaine fois me tourner vers un John Master Organics, j’avais reçu un échantillon (je ne sais plus lequel) que j’avais adoré, ou RAHUA, une marque que j’affectionne tout particulièrement (hormis ces prix).

Et vous les filles ? Vous connaissiez ce shampoing ? Vous êtes vous déjà laissé tenter par un shampoing sans silicone en grande surface ? Regardez vous la composition de vos produits ?

Jennifer : maman / épouse / freelance / rédactrice web / blogueuse / beauty-addict / passionnée de photos. Toutes les photos présentent sur le blog m'appartiennent. Si toutefois ça n'était pas le cas, c'est précisé. Toute utilisation des photos est strictement interdite (même pour les RS) sans mon accord.

Commentaires
  • Coucou Jenn !

    Que c’est dommage… Malheureusement Garnier me déçoit une nouvelle fois avec ce shampooing ! En tous cas, merci pour ce très chouette article ! Et, comme je te le disais sur Twitter, j’adore tes photos !!!

    Gros bisous

    26 mars 2018
  • Coucou!
    Ah ben tiens je me suis fait avoir aussi alors! J’ai utilisé pendant un moment un autre de leur shampoing sans silicone (celui à l’argile) sans savoir qu’il y avait un substitut :(
    Bon après il y a quand même des sulfates en deuxième position…
    Est ce que tu as essayé les shampoings Naturé Moi? Ils sont sans silicones, sans parabens et sans sulfates et pourtant ils moussent bien :)
    Bisous

    26 mars 2018
  • Hello Jenn!! Ton article m’a beaucoup plu!! Je te rassure, il n’y a encore pas si longtemps je suis aussi tombée dans le panneau avec un shampooing très similaire (qui était en cadeau avec un magazine féminin)… j’ai cru qu’il n’y avait pas de silicone (avec ma manie de chercher les « ixiane”, ”-ane”, ”-thicone” ou ”-thiconol” ^^ je n’ai pas vu le polyquaternium-10!!
    Difficile de trouver de bons produits en grande surface je trouve!! des bisous

    26 mars 2018
  • Hello ma belle,
    Ohlala moi aussi j’aurais pu tomber dans la panneau c’est clairement dommage car on s’attend en mieux avec de telles « promesses », dommage pour la compo du tout et merci pour ton avis honnête ma belle :)
    Gros bisous !

    27 mars 2018
  • Coucou,
    Je n’ai pas testé ce shampoing mais j’avoue qu’il me tentait beaucoup ! Je vais donc passer mon chemin ^^
    En tout cas tes photos sont trop jolis
    Bises, Clarisse

    27 mars 2018
  • Coucou ma belle !
    Rolala mais quelle déception…
    Du gree washing en puissance xD
    Bisous !

    27 mars 2018
  • Coucou !

    J’avais repéré ce shampooing à Carrefour, mais j’avais détecté le petit polyquaternium de la liste INCI. Tellement dommage de faire des shampooings sans silicones mais d’y cacher des substituts. On n’est pas dupes.

    Le shampooing à la menthe verte de JMO est top (je te laisse le lien de mon article si ça t’intéresse : http://mangue-poudree.fr/john-masters-organics-shampooing-stimulant-a-la-menthe-verte-reine-des-pres/)

    Bises,
    Joy

    4 avril 2018
ECRIRE UN MOT