Je suis passionnée de beauté depuis toute jeune, j'ai souhaité en faire mon métier (BTS esthétique) et me voilà finalement blogueuse beauté. Mais pas que. Bienvenue à vous dans mon univers.
Image Alt
 • Lifestyle  • Famille - Maternité  • Mes angoisses de fin de grossesse et remise en question
Mes angoisses de fin de grossesse et remise en question

Mes angoisses de fin de grossesse et remise en question

Mes angoisses de fin de grossesse et remise en question

Je m’excuse par avance si mon article est décousu, je ne suis pas spécialement douée pour les articles humeur mais je tenais à écrire celui-là. Partagez mon ressenti et mon expérience.

Je ne suis pas une personne d’une nature sereine, je ne l’ai jamais été, hélas. Parfois, j’aimerai appréhender la vie d’une autre façon mais il en est ainsi. Aussi, aujourd’hui, j’arrive bientôt au terme de ma deuxième grossesse et je voulais en quelque sorte dresser un semi-bilan avec vous, essayer de mettre un nom sur mes angoisses et vous les expliquer. Car comme pour ma première et je pense qu’il en est ainsi pour toutes les femmes enceintes ou presque, l’arrivée du terme est source d’interrogations, de remise en question, d’angoisses…

Bizarrement, j’étais bien plus sereine lors de ma première grossesse quant à l’accouchement, l’hospitalisation… car niveau professionnel, se fut un véritable calvaire, maternité et travail salarié ne font toujours pas bon ménage. Je ne m’étais jamais vraiment posé de questions, je lisais un minimum la presse de ce type pour ne pas me stresser, les choses se sont alors faites naturellement. Cela ne m’a pas empêché de vivre mon baby-blues à la maternité et donc de très mal vivre ce séjour et la séparation d’avec mon chéri. Me retrouver seule, dans cet endroit a été une épreuve assez difficile. Le retour à la maison également. Car aussi bête que cela puisse vous paraître, ma fille est arrivée 18 jours avant la date prévue et à aucun moment je n’avais imaginé ce scénario. J’ai d’ailleurs l’impression que peu de gens comprennent ça. S’il faut 9 mois pour faire un bébé, en ce qui me concerne, ce n’est pas pour rien. Il faut aussi 9 mois pour se préparer à devenir maman. Il m’a manqué ces fichus 18 jours, je n’étais pas prête. Je ne m’y attendais pas. Et parfois, ça m’agace quand j’entends des femmes enceintes dirent « vivement qu’il sorte, j’en peux plus« . La mienne est sorti plus tôt, ça m’a manqué, quelque chose m’a manqué. Bien qu’il fasse extrêmement chaud, que j’ai les pieds et chevilles gonflés, les jambes lourdes, horriblement mal au dos et j’en passe… Il arrivera quand il l’aura décidé et cette fois, je l’attends. A tout moment. J’angoisse un peu du coup de savoir quand il va arriver. Plus tôt aussi ? ou pas ?

Mes craintes viennent aussi et surtout probablement, du fait de comment ma fille va le prendre ? Si petit frère arrive en plein milieu de la nuit, ne va t’elle pas pensé que je l’abandonne ? Dois je la réveiller pour lui dire ? Ou juste appeler mamie pour qu’elle vienne s’en occuper et elle ne le saura alors qu’à son réveil ? Quand tu sais que cela fait 6 mois maintenant que chaque soir, avant de s’endormir profondément, elle m’appelle pour faire pipi ou parce que la veilleuse s’est éteinte… comme pour vérifier si je suis toujours là. Je réfléchis à ce qui sera le mieux pour elle. Je pense la réveiller, même si c’est en plein milieu de la nuit, pour lui dire, lui expliquer, que maman s’en va mais va revenir. Je ne veux pas qu’elle pense que petit frère va la séparer de sa maman. Je me fais beaucoup de souci pour ma princesse. Pourvu que tout se passe bien.

Peut-être arrivera t’il en pleine journée ? Qui sait ? Et à ce moment là, ça sera plus facile à gérer je pense. Quoi qu’il en soit, notre équilibre familial à trois que nous avons mis tant de temps à trouver va s’en trouver perturber. Ma fille a eu un RGO, assez costaud et a été sous Inexium jusqu’à ses 1 an environ. Ce fut donc beaucoup de pleurs, de douleurs, de nuit agitées… nous ne sortions que rarement, allions faire les courses chacun notre tour… à côté de ça, les gens qui se permettaient de juger et de penser que ta fille pleurait trop et que ce n’était pas normal… Quand c’est ton premier enfant, tout est nouveau et ce n’est donc pas facile. Ils nous aura fallu du temps et de la patience pour comprendre ses pleurs, pour saisir que c’était un bébé très indépendant qui dès son 4ème mois ne voulait plus que papa et maman lui donne le biberon dans les bras… beaucoup de temps aura été nécessaire pour que tout rentre dans l’ordre et que chacun trouve sa place et soit épanouie.

Alors forcément, la question qui demeure c’est réussirons nous à trouver notre place dans cette nouvelle famille à 4 ?

Mes angoisses de fin de grossesse et remise en question

Aussi étrange que cela puisse paraître, cette fois, je suis bien plus inquiète quant à l’accouchement. Est-ce parce que j’ai déjà vécu l’expérience ? Ou parce que j’appréhende mon séjour à la maternité ? J’ai clairement peur cette fois-ci de ne pas réussir à le mettre au monde, naturellement j’entends. Il sera plus gros, va t’il passer ? Vais-je pousser suffisamment fort ? L’équipe médicale sera t’elle à mon écoute ? On lit tellement de choses horribles ces temps (épisiotomie non consentie, révision utérine, l’expression abdominale… et j’en passe).

Serais-je une meilleure maman ? En effet, j’ai régulièrement l’impression ces temps de ne pas avoir ce fameux instinct maternel. Parfois, sans mon mari à mes côtés, je me sens complètement perdue. Je me demande au final ce qu’est cet instinct ? Est-il en moi ? Vais-je mieux comprendre les pleurs de bébé. Saurais-je soigner ses douleurs ? Apaiser ses peurs ? Vais-je parvenir à gérer les deux bambins en même temps, tout en étant free-lance… Beaucoup de questions dans ma tête !! C’est fatiguant. Devoir penser à tout, ne rien oublier : la charge mentale des femmes/mamans !

Mes angoisses de fin de grossesse et remise en question

Est-ce qu’il y a des mamans ici qui attendent leur deuxième enfant (ou plus) ou qui sont passé par là ? Comment avez vous fais ? Que pensez vous de tout ça, que vous soyez maman ou pas ?

Est-ce qu’un bilan de ma grossesse vous intéresserait ?

Jennifer : femme / maman / épouse / freelance / rédactrice web / blogueuse / beauty-addict / passionnée de photos / chiante et impatiente / mais bienveillante.

Commentaires
  • Hello,
    Alors je ne suis pas maman, mais je travaille auprès des enfants depuis 5 ans environ… Et part leurs expériences à eux, je pense que oui, tu devrais prevenir ta petite fille si ça arrive pendant la nuit, si tu le peux, tranquillement en expliquant en effet tu vas partir, mamie va arriver pour la surveiller, pendant que tu vas à l’hopital pour l’arrivée de son petit frère et que tu reviendras, qu’elle te verra demain qu’elle rencontrera son petit frère le lendemain. Mais ce n’est que mon avi :) Puis bon, comme tu dis, si ça se trouve ça arrivera en pleine journée ;)
    Dans tous les cas, je te souhaite tout plein de courage et d’ondes positives pour ta fin de grossesse ! (Puis respire profondement histoire de diminuer un chouilla ton anxiété )

    28 juin 2017
  • Aurélie

    REPLY

    Coucou,
    Je comprends tout à fait tes angoisses, même si je n’ai pas vécu certaines dont tu parles. Tout le monde est différent. J’ai deux enfants aussi, mais il y a 8 ans de différence entre les deux. Du coup, mon grand avait parfaitement conscience de la situation et il était impatient de rencontrer sa petite soeur. On avait choisi de le mettre une semaine avant la date prévue chez sa grand-mère. Pour ne pas avoir à le réveiller et ne pas l’angoisser. Je ne voulais pas qu’il voit que j’avais mal, etc. Même si ça fait parti de la vie. Fais toi confiance, aucune décision n’est meilleure qu’une autre. :) J’ai eu un bébé beaucoup plus gros et je suis une brindille d’après certaines personnes. Et la nature est bien faites, elle est passée quand même ! ;) J’ai eu les deux par voie basse. Et après, la famille grandit, mais ça se passe naturellement aussi. Toutes les familles sont différentes, mais je suis sûre que cela va bien se passer. Repose toi <3 Bisous x

    29 juin 2017
  • Coucou ma belle,
    Je ne suis pas Maman non plus (l’accouchement me stresse même si je commence à avoir des envies de bébé, ça me bloque !). Mais je crois que la communication est essentielle, avec les mots adaptés bien sûr, mais c’est important :)
    Et ça va aller, il faut le temps de prendre ses marques mais après tout va rouler tu verras <3
    Plein de bisous à toi et d'ondes positives !

    29 juin 2017
  • Anna fait son blog

    REPLY

    Coucou Jenn,
    Je ne peux pas donner mon avis sur grand chose vu que je n’ai pas d’enfants mais je pense que c’est normal que tu te poses toutes ces questions. Et puis chaque grossesse est différente et je pense qu’on ne les vit pas toutes pareil.
    Pour ton questionnement par rapport à ton départ pour la maternité si c’est la nuit, je pense que c’est bien (si tu peux bien sur) de la prévenir que tu dois partir mais qu’elle te reverra très bientot. D’après ce que tu en dis, je pense que ca pourrait lui faire bizarre qu’elle ne te voit pas à son réveil, elle ne comprendrait pas…
    J’espère en tout cas que ca va bien se passer ces prochains temps pour toi et que l’accouchement se passera bien :) Et même après d’ailleurs
    Gros bisous

    1 juillet 2017
  • Oh ma belle, je ne me permettrais pas de te donner de conseils sur ton rôle de maman, puisque je ne l’ai jamais été et que ce ne sera pas pour tout de suite. Chaque chose en son temps ;)
    Mais j’ai envie de te prendre dans mes bras et te faire un gros câlin réconfortant ! Tiens prends ta princesse dans les bras.

    Et si tu commençais à la préparer à l’idée que son petit frère va bientôt arriver. Que tu vas devoir t’absenter un petit moment, mais que tu seras toujours là pour elle, ainsi que son papa …
    Et si tu parlais avec elle de tes peurs ? Bon pas comme une discussion entre adulte, mais de maman à pitchounette.

    Je te fais de très gros bisous ma belle !! :* :*

    2 juillet 2017
ECRIRE UN MOT