Mascara Disturbia : ma première déception Givenchy

Ce n’est pas le premier produit GIVENCHY que je teste et pourtant, malgré tous mes efforts et diverses techniques pour parvenir à quelque chose, le mascara volume DISTURBIA ne m’a pas convaincu.

Mascara Volume Disturbia, GIVENCHY

Mascara Disturbia : ma première déception Givenchy

Mascara Disturbia : ma première déception Givenchy

Créé par Nicolas Degennes pour sublimer toutes les beautés même les plus singulières, Volume Disturbia est indiscutablement le mascara #MadeToDisturb.

Cette nouveauté Givenchy ne manque pas de promesses et ses caractéristiques sont époustouflantes :

  • texture ultra glissante aux pigments intensément noirs,
  • un volume de cils instantanément visible dès la première application et pendant 24 heures.
  • Le mascara peut être appliqué puis ré-appliqué à volonté sans former de paquets.
  • Un applicateur cylindrique creux en silicone muni de micropicots, qui retient la juste dose de matière et la dépose uniformément, avec précision, de la racine à la pointe.

Sa prouesse repose également sur sa formule haute définition :

  • Vitamine E : Antioxydant – Protège contre les agressions extérieures ;
  • Extraits d’acacia et d’algues : Effet filmogène et micro gainant – Complexe qui renferme de la sérine, connue pour ses propriétés hydratantes ;
  • Pigments octogonaux : Intensément noirs, avec une forme géométrique qui permet de renforcer l’intensité et la profondeur de la couleur.

Mascara Disturbia : ma première déception Givenchy

Dans son écrin léger, rouge vif, aux multiples facettes, Disturbia présente une brosse en silicone, de forme cylindrique creuse (exclusivité Givenchy) munie de micro picots :

Grâce à ses micro picots elle garantit à la fois une précision experte et une meilleure dépose de la formule pour une charge optimale et sur mesure.

Mascara Disturbia : ma première déception Givenchy
Mascara Disturbia : ma première déception GivenchyContrairement à ce que la marque annonce, la matière s’essore mal (il n’y a qu’à voir les photos) et la brosse est de ce fait, bien trop chargée. Les conséquences à cela sont évidentes, la répartition sur les cils est décevante et on obtient un effet “patte d’araignée” pas du tout naturel.

De plus, je ne valide pas le fait que l’on peut appliquer et ré-appliquer du produit sans faire de paquets. C’est selon moi, tout à fait impossible en l’état. À voir bien sûr, l’évolution de la texture dans le temps.
Mascara Disturbia : ma première déception GivenchyEn revanche, on ne peut rien enlever à son intensité noire intense et à la belle courbure qu’il offre aux cils.

Pour ce qui est de la tenue, vous vous en doutez, je n’ai pas conservé le mascara 24 heures sur mes cils et c’est un critère marketing qui ne m’intéresse guère (qui porte du mascara aussi longtemps ?). Du moins, je trouve que 24 heures c’est aberrant. Huit ou douze heures, c’est largement suffisant en ce qui me concerne. Bref, vous pouvez faire confiance au mascara Disturbia de Givenchy et le porter les yeux fermés (jeux de mots !). La matière ne s’assèche pas au fil des heures et ne s’effrite pas non plus.
Mascara Disturbia : ma première déception Givenchy

Enfin, et ce malgré mon démaquillant adapté au démaquillage des yeux, il est difficile d’éliminer totalement toute la matière. Le mascara Disturbia est effectivement très résistant et nécessitera un démaquillant bien spécifique.

Liner Disturbia, GIVENCHY

Mascara Disturbia : ma première déception GivenchyAlors que ma déception est grande en ce qui concerne son confrère le mascara Disturbia, le liner de la même gamme quant à lui, a fait ses preuves.

Givenchy le décrit comme suit :

Un eyeliner au résultat précis, à la couleur profonde et à la performance presque perturbante.

Mascara Disturbia : ma première déception GivenchyLe Liner Disturbia dispose également de belles caractéristiques :

  • une texture tenue 24 heures,
  • intensément pigmentée dès la première application,
  • sèche rapidement, sans transfert et waterproof.

Qui reposent sur sa formulation :

  • forte concentration en pigments pour créer une couleur uniforme et intense,
  • un copolymère, garantit une longue tenue,
  • Les polyols créent une texture confortable qui tient toute la journée.

Mascara Disturbia : ma première déception GivenchyLe Liner Disturbia se présente avec une mine feutre (le format que je préfère), fine et précise, qui dépose aisément et uniformément la matière. Immédiatement, le tracé est net et intense. D’un noir profond. Il peut ainsi aussi bien s’appliquer avant ou après le fard à paupière. Il ne perd rien de sa couleur intense et n’est pas absorbé par les autres matières.
Mascara Disturbia : ma première déception GivenchySelon le résultat souhaité, il suffit d’appuyer plus ou moins sur la mine :

Appliquer liner Disturbia près de la racine de vos cils avec la pointe du liner pour garantir un résultat précis et défini.

Ou appliquer en appuyant légèrement sur la pointe pour avoir un résultat plus osé et épais.

Mascara Disturbia : ma première déception GivenchyIl est tellement aisé avec ce type de format de faire un tracé net et précis. La mine du liner Disturbia est parfaite. Fine et légère, elle n’en reste pas moins rigide et conserve parfaitement sa forme, même si l’on presse un peu plus fort dessus.

Le liner dépose une couleur noire très intense, ultra résistante, qui ne se disperse pas, ne s’estompe pas et offre une tenue irréprochable.
Mascara Disturbia : ma première déception Givenchy

Globalement, c’est donc un bilan en demi-teinte pour la découverte de cette gamme Givenchy : le mascara m’a profondément déçue et ne répond pas à toutes ces promesses, alors que le liner Disturbia est un produit fiable, qui offre un résultat intense, propre et longue tenue.

Bien évidemment, il faut aussi voir dans le temps comment évolue les textures. L’effet peut s’inverser.

Que pensez-vous de ces produits ? Vous les avez testés ?

Shop the post
Mascara DisturbiaGIVENCHY – 29 € / Liner DiturbiaGIVENCHY – 29 €